Vous êtes ici : Accueil > On échange ? > Vanessa - 02 > Bonjour ! Je suis enseignante en CE2 dans...
Par : Tanguy
Publié : 14 février 2013

Bonjour ! Je suis enseignante en CE2 dans...

Bonjour !

Je suis enseignante en CE2 dans l’Aisne et j’ai été enthousiaste à la lecture de ce que vous faites. En effet, je tâtonne en productions d’écrits et j’ai beaucoup de mal avec cette activité ... Depuis l’année dernière j’ai mis en place des jeux d’écriture dans la classe (une règle du jeu par semaine), la production dure 20 minutes et les élèves peuvent lire leur texte à la classe à la fin s’ils le souhaitent. Mais cela ne me convient pas et j’avoue que j’ai du mal à trouver une formule qui me convienne !

ce qui me gêne dans ma démarche :
- aucun retour sur les écrits,
- les élèves me font lire leur production s’ils le souhaitent, je corrige mais ils ne sont pas obligés d’apporter une correction.

Aussi votre méthode m’intéresse (écrire sans fautes) mais j’ai du mal à la percevoir concrètement :
- quel temps cela occupe-t-il chaque jour ?
- les élèves écrivent-ils tous les jours ? Un projet d’écriture dure combien de temps ?
- quelle place pour les autres matières du français ? ...

Bref pourriez me décrire concrètement comment se déroule une semaine de classe peut-être à l’aide de votre emploi du temps. En fait j’ai du mal à voir comment s’articule la semaine de français, les élèves travaillent-ils sur un même projet plusieurs semaines ? Y-a-t-il plusieurs jets ou plusieurs moments d’écriture pour un même projet ?

J’espère être claire dans mon questionnement, j’aimerais tellement mettre en place quelque chose de valable et qui me convienne que les questions se bousculent !

Bien cordialement et en vous souhaitant une très bonne année,

Vanessa.

Bonjour et merci pour votre enthousiasme ! Je vais essayer de vous éclairer sur ce que je fais, en espérant y parvenir...

Je vous joins tout d’abord une copie de l’emploi du temps. Les élèves écrivent bien tous les jours (plages : "ECRITS EDL").
Ces plages de 30 à 45 minutes remplacent ce que l’on peut faire généralement en production d’écrit, mais aussi étude de la langue (découverte et entraînement par exercices en grammaire, conjugaison, orthographe ). Le reste du temps en français est donc partagé entre la lecture (technique et littérature), le vocabulaire (associé aussi à l’orthographe pour les mots courants, utilisation du dictionnaire, préfixes, suffixes, familles de mots...). Il reste une heure que j’ai appelée "grammaire", que je n’utilise pas systématiquement, et qui sert à mettre collectivement par écrit ce que l’on a acquis intuitivement (affichage, cahier de "leçons").

Les séances d’écrits me servent surtout à travailler la méthodologie, en particulier en début d’année. L’essentiel est alors que l’élève arrive à :
- préparer ses phrases, et demander en cas de doute ("Est-ce que ça va ma phrase :...... ?")
- se dire ensuite : Est-ce que je suis sûr ou non de savoir écrire ce mot dans cette phrase ?
- et si "non" : demander (ou vérifier dans un dico , carnet, ...s’il s’agit d’orthographe d’usage).

Je ne travaille pas beaucoup de projets d’écriture durant les 6 premiers mois de CM1 au moins, c’est un choix ...Je préfère que les élèves aient solidement installé cette méthodologie.Pour certains c’est rapide et en général ils créent eux mêmes leur projet à partir des petites situations proposées, du travail libre en fond de classe (feuilles avec images), ou de manière autonome. Pour les autres c’est plus long , surtout pour ceux qui ont trop ou trop peu de confiance en eux.Par contre des petits projets en groupes existent en sciences, histoire....pour décrire une expérience, etc...

J’ai fait deux rubriques sur le site : avantages et inconvénients. J’aurais du mal à travailler autrement mais c’est personnel...! Il n’y a rien de "miracle" mais on constate (avec le RASED ou certains collègues) :
- que tous les élèves aiment écrire quotidiennement ;
- que la pensée se structure même si ce n’est pas au même rythme pour chacun.
- et que travailler comme cela me permet facilement d’identifier les difficultés de chacun (syntaxe incorrecte, ponctuation, accords, manque de rigueur orthographique...) sans jamais corriger ni revenir sur l’écrit. Cela permet à l’élève de ne produire et ne voir que du "juste".

Je ne sais pas si je suis clair...!

Quand je dis "La pensée se structure", c’est simplement qu’il me semble impossible à un élève d’appliquer de lui-même une règle de conjugaison dans une phrase mal construite au départ par exemple.Ou que si je permets régulièrement à un élève de rendre un texte mal construit et/ou avec de nombreuses fautes, l’énergie et le temps passés pour lui et moi seront perdus et les mêmes erreurs réapparaîtront bientôt, surtout chez les plus fragiles.

J’essaie d’évaluer ce travail et je suis à la recherche de tout témoignage, alors n’hésitez pas !
N’hésitez pas non plus pour toute question , remarque, critique...

Je joins aussi quelques évaluations qui permettent peut-être de mieux expliquer les résultats attendus.Je demande le 1er jour d’école d’écrire un souvenir de CE2 et un souvenir des grandes vacances passées, sans aucune aide.L’année suivante je demande aux collègues de CM2 de refaire la même évaluation le 1er jour ce cette année, dans les mêmes conditions.Voici ce que cela donne pour quelques élèves qui étaient très en difficulté.
(L’an dernier j’ai été absent du 20 janvier à fin avril, ma remplaçante a préféré travailler de manière plus traditionnelle, donc l’évaluation de la méthode n’est pas complète pour l’instant).

Si cela vous arrange je peux vous envoyer les documents photocopiables regroupés en un seul.

Et bonne rentrée !