Vous êtes ici : Accueil > Et ça progresse ?Progressions...ici... > Et cette progression, ça progresse ?
Par : Tanguy2
Publié : 25 janvier 2010

Et cette progression, ça progresse ?

On espère..!

La progression annuelle n’est pas figée et est longue à élaborer.

Voici déjà un exemple de progression pour une année scolaire (CE2 ou CM1, voire CM2 avec quelques ajouts, voire également CE1 avec des simplifications et l’ équivalent de la dictée à l’adulte en maternelle-CP).

Cette proposition a besoin d’être complétée , et c’est pourquoi toutes vos idées de modification , et d’ajouts de situations nouvelles d’écriture sont les bienvenues !

1er trimestre

2ème trimestre

3ème trimestre

Le premier texte de l’année est traditionnellement "Je me présente". A écrire sans faute dès le premier jour d’école, il permet à l’élève d’entrer dans le système "Je me demande si je sais écrire, si oui j’écris, si non je demande". Ce texte sera la première page du recueil qui se veut personnel et individuel.

"Je me présente " demandera beaucoup d’aide orale de la part du maître, ainsi que des structures de début de phrase écrites au tableau .

Le rythme de départ est ensuite volontairement lent, pour mieux insister sur l’attitude et la réflexion demandée à l’élève lorsqu’il écrit.

Une séquence représente environ 4 situations d’écriture en une semaine, puis 1 ou 2 imbriquées dans la séquence suivante pour entretenir ce qui a été manipulé et ensuite synthétisé dans les affichages et/ou le cahier de "leçons", et enfin une évaluation beaucoup plus tard. Sans attendre la fin du premier trimestre, il semble que le retour des vacances d’automne est un bon moment pour évaluer ces acquisitions.

Les séquences suivantes sont sensées s’enchaîner pour permettre une seule nouvelle notion à la fois.

La progression annuelle doit enchaîner environ 140 situations d’écrit le plus motivantes possible, dans un ordre précis. La logique voudrait qu’il n’y ait qu’une nouvelle acquisition au maximum à aborder intuitivement par séquence (4 à 6 séances souvent). On ne peut pas commencer par exemple par des textes exigeant des accords d’adjectifs ou plusieurs phrases au présent en début d’année.Mais des phrases énumératives incluant des listes de noms ou de verbes à l’infinitif, ou des phrases à l’imparfait, ça oui, on peut...